Marseille Cassis, le sport et moi.

 

Il y a quelques mois j’ai eu l’idée un peu folle de m’inscrire à cette mythique course qu’est le Marseille-Cassis. Folle car je m’explique, si l’on m’avait dit il y a quelques années que je pourrai ajouter « semi-marathonienne » à mes compétences j’aurai dit LOL !

Je n’ai jamais été une sportive de haut niveau, bien que depuis 3 ans j’ai pleinement intégré une activité sportive à mon quotidien et que je prends plaisir à aller à la salle de sport faire un cours de body combat ou de RPM ! Mais la course… J’ai eu du mal à l’intégrer !

Concrètement quand on y prend goût c’est bon pour tout, ça fait une sortie pour prendre l’air, physiquement tout le corps travaille et c’est là que j’ai appris à me dépasser (Car je peux le dire ici, je ne me suis jamais mise dans le rouge dans un cours en salle). Alors que quand je cours… J’ai senti à plusieurs reprises que je frôlais mes limites ! (notamment lors de séances bien corsées de fractionné avec mon copain !)

En mars à commencé le challenge : J’ouvrais ma page Alvarum à la recherche de dons pour la ligue contre le cancer car je courrais pour cette asso. Inscrite en solo d’abord, j’ai flemmardé de longs mois, l’inquiétude commençant à grandir en me disant « faut que j’aille courir, faut que j’aille courir…. » Lorsque je partais en sortie seule et que je faisais un temps merdique ou peu de kilomètres je rentrais chez moi dépitée en me disant « je n’y arriverai pas ».

Puis mon sauveur a débarqué et m’a remis sur pieds ! Mon copain, amateur de course à pied (mais ne lui parlez pas de compétition : l’attente, la foule, courir pour une médaille il n’en voit pas vraiment l’intérêt). Mais il m’a quand même proposé de m’entraîner et de faire la prépa MC avec moi. Nous avons donc officiellement commencé à nous entraîner fin août pour une course ayant lieu fin octobre.

Vous me direz 2 mois avant c’est un peu short pour une personne qui n’a jamais dépassé les 10k de sa vie.

Et pourtant aujourd’hui je ne suis pas peu fière de dire que j’ai participé et terminé cette mythique course. 3 semaines avant j’ai pu dégoter un dossard pour mon copain qui finalement s’était laissé prendre au jeu de l’entraînement et avait rejoint mon aventure sportive.

J’avais affronté la gineste 15 jours auparavant (départ de l’obélisque jusqu’en haut du col puis retour à la voiture, ce qui m’avait fait faire réellement la grosse partie montante qui m’effrayait le plus !) je partais donc relativement sereine me disant que le plus dur je l’avais déjà fait, restait plus qu’à le refaire !

Jour J nous voilà nous levant aux aurores, à manger un bon petit dej et c’est parti. Nous retrouvons des copines mais n’ayant pas les mêmes objectifs (à savoir : le finir pour moi et pour elles faire un temps sympa du genre inférieur à 2h) nous courrons juste à 2 avec mon copain. Ce dernier me promet qu’il ne me lâchera pas et je lui en suis reconnaissante ! Car il aurait pu se faire plaisir et le faire réellement pour lui.

Je sortais d’une bronchite et ce qui m’inquiétais le plus était d’être ric rac niveau respiration, je suis partie paquet de mouchoirs à la main ! Y a des jours comme ça on sait qu’on va subir la course, j’étais dans ce feeling, quelle déception… Les 10 premiers kilomètres ont été mon Everest, d’autant qu’étant partis les derniers nous voyions beaucoup de gens marcher (dur de continuer à courir quand tu vois ça…Mais j’ai rien lâché.) Au dixième grosso modo le parcours s’âplanit et on entame le plateau de Carpiagne semi remontant, semi descendant. Et là plusieurs choses me viennent à l’esprit :

« L’arnaque je croyais que c’était 10 bornes de montée et 10 k descendants !!! »

« #°%¨%HOLY SHIT#@@!!! Ça s’arrête quand ?! »

Miraculeusement au 12ème kilomètre je sens un regain de force en moi et là je commence vraiment à kiffer l’expérience. Les 8 kilomètres sont un bonheur et je me sens terriblement bien ! Oublié la cheville qui piquait jusqu’alors, le nez bouché et autres tracas, je déroule sans me poser de questions.

Le moment le plus marquant a été le moment où j’ai commencé à apercevoir Cassis me disant « dieu que c’est beau par chez nous quand même ! » et réalisant la chance que j’avais de vivre cette expérience. Les choses simples sont parfois les meilleures. L’accueil au port de Cassis et voir ma maman qui était venue nous soutenir sont des moments exaltants que je ne suis pas prête d’oublier.

Et si je me suis dit pendant la montée « sa mère, plus jamais la refaire ! »Aujourd’hui je me dit « why not » 🙂

Bilan : 2h20, des douleurs aux hanches et au dos le lendemain mais que du bonheur !

Lire la suite

Desigual 

Il y a quelques semaines je me suis laissée tenter par la nouvelle co Desigual et je dois dire que j’ai été agreablement surprise par leur collection exotics jeans avec une collection bien plus sobre que d’habitude. 

Il y a une chose qu’on ne peut nier la qualité chez Desigual est incroyable. Leur jean tombe à la perfection, fait de jolies fesses et en plus est hypeeeer confortable ! S’accompagne une petite chemise avec des détails dentelles qui meme Apres plusieurs lavages n’a pas bougée et pourtant elle est fine ! Je suis ravie de ce que j’ai reçu, merci Desigual et je n’hésiterais pas à repasser commande car on peut considérer un vrai virage de la marque Espagnole ! Pour aller y jeter un coup d’œil c’est ici que ça se passe  :

http://www.desigual.com/fr_FR/mode-femme/tendances/denim/

Cinque terre. 

Fermez les yeux. Pensez à l’Italie, la vraie. Celle que vous aviez visité dans vos rêves avant d’y mettre les pieds pour la première fois… La dolce vita, les maisons colorés, les rues étroites ou ça parle fort italien, où on t’appelle « Belissima », les spritz et les focaccia à n’importe quelle heure de la journée… 

Ce séjour aux cinque terre m’a transporté, littéralement. J’ai eu envie de vous faire partager quelques adresses si jamais vous décidez comme nous d’y aller à l’impro ! 

Les cinque terre, sont 5 villages de pêcheurs « à l’ancienne » situés sur la « Riviera » italienne dans la Ligurie. De Marseille nous avons mis environ 6h en faisant une pause d’une heure. 

Là bas mon copain etait passé par air bnb. Alors autant vous dire qu’en s’y prenant tard les choix etaient relativement restraints. 

Mon copain a choisi comme pied à Terre Vernazza, qui est, à titre personnel le village le plus agréable pour s’y établir pendant votre séjour ! Sinon Riomaggiore me paraît être celui qui arrive derrière Vernazza ! 

Bref, je ne vais pas m’étendre plus je vous balance 2-3 spots bien sympas pour grignoter, et sinon faites comme nous, on se balade jusqu’à se perdre, sans prise de tête haha !


Des « Lobster pasta » sur le port de Vernazza chez « Gamberosso Rosso », un délice ! Mention spéciale pour leur tiramisu ! 

Pour un apéro avec un cadre sublime à faire et à refaire : Vernazza wineexperience avec le patron qui vous fera gouter les petites pépites locales. 


A Riomaggiore je ne peux que vous conseiller de gouter les petites fritures de poissons et légumes ! 


Pour un séjour en amoureux Chill, beach and pasta vous avez trouvé votre prochaine destination ! 

Nous avons beaucoup flâné dans les rues pour dénicher les midi des focaccias, des arancini… Nous avons fait un pic nic sur la plage lors de notre dernière soirée à Vernazza.  

L’abri-côtié

Bien longtemps que je n’étais pas venue vous écrire un petit billet au sujet de mes adresses préférées ! Et pourtant j’ai quelques petites pépites en réserve que je vous présenterai entre 2 activités piscine (je suis très occupée en ce moment : j´ai 3 petites semaines de Chill avant d’attaquer mon boulot, dur la vie 😉) 

Hier j’ai mis les pieds dans un cadre résolument idyllique. Je vous enmène à l’abri-côtié, boulevard des baigneurs (comme ça porte bien son nom) vers la pointe rouge à Marseille. 

Déjà leur 2 terrasses ont une vue à couper le souffle, nous arrivons tard (merciiii les bouchons !) donc nous profitons juste à temps du coucher de soleil. C’est frais, c’est posé et design quoi de mieux ?! 

La carte, plus qu’ alléchante, vous promet de jolies découvertes gustatives ! Au menu pour moi : De la cigale de mer ! Qu’est ce que c’est ? Un crustacé qui ressemble fortement à la langouste mais en meilleur MIAM ! La chair est tendre et la cuisson est parfaite, l’assaisonnement est magnifique. Franchement véritable coup de coeur ! Je reviendrai à coup sûr, je suis deja convaincue à cette Etape du repas ! Le dessert signe la reussite de ce restaurant, un café gourmand très (très) gourmand ! Bravo au chef, je me suis régalée ! 


Au niveau du prix comptez une cinquantaine d’euros par personne, avec une qualité au rendez vous !

Et c’est où cet Abri-côtié ?

1 boulevard des baigneurs 

13008 Marseille 

Réservation fortement conseillée ! 

Le gâteau parfait de mes 25 ans 


Un quart de siècle ce n’est pas rien et ça ma famille et mes amis me l’ont bien fait comprendre ! J’ai donc soufflé mes bougies avec un sublime gâteau pensé par ma mère et crée par la talentueuse pâtissière My Lovely Cake situé à Martigues. 

Comptez pour une part (qui est énorme) 5€ 

Pour vous donner une idée mon gâteau était prévu pour 25 personnes et lors de ma soirée d’anniversaire nous étions 17 et nous avons seulement consommé la partie haute du gâteau !!! C’est pour dire !

Fabriqué avec des ingrédients bios et léger (la pâtissière utilise pour sa pâte à sucre quelque chose à base de soja il me semble) mon gâteau etait un gâteau au chocolat moelleux, avec une ganache Kinder ! What ?! ganache Kinder ? Oui oui vous avez bien lu et je peux vous dire que c’était une tue-rie ! Je reprendrai sans hésitations pour un petit événement ou faire plaisir à quelqu’un un gâteau sur mesure à cette pâtissière qui gagne à être connue.  

En bonus les délicieux cupcakes aux fruits qu’elle m’a gentiment offert ! 


Son salon de thé est situé rue Denfert a Martigues je vous invite à consulter sa page Facebook ou vous trouverez toutes les infos nécessaires ! 

My Lovely cake 

Grumpy Cakes

Après quelques temps d’absence je reviens en vitesse poster quelques adresses food pour manger sympathiquement sur le pouce !

Dans le même genre que Maison Geney je vous présente Grumpy Cake où vous pourrez déguster les meilleurs cookies de Marseille ! 😁 

Thés maison succulents et fresh food homemade vous ne serez pas déçus ! Et tout ça pour 10€ What else ? 

Et c’est où ? 

Pour les fêtards pas loin du son des guitares 

Grumpy Cake – 12 rue Corneille 13001 Marseille 

Maison Geney 

Je vais faire court mais j’ai pu tester une adresse lunch food healthy qui me tentais depuis longtemps : Maison Geney. Petite régalade en perspective avec cet endroit tout mignon situé dans le Panier, charmant Quartier marseillais (l’un des plus jolis) 


Une excellente adresse pour déjeuner sainement et à petit prix ! 

Et c’est où ? 

Maison Geney – 38 rue caisserie 13002 Marseille